Mère notre histoire est unique

Mère notre histoire est unique

C’est notre histoire unique et exceptionnelle. Tu as guidé le chemin lumineux de ma vie. Malgré les lacunes dans votre mémoire fragile, vous vous souvenez encore de ces moments de ma triste histoire dans votre esprit. Mais maintenant tu es à mes côtés, mon âme unie à la tienne, entrelacée dans des nœuds d’acier et d’argent. Nos âmes ensemble, attachées à ce port dans la tempête.
En tant que jeune fille, vous étiez un symbole séduisant, sensuel et idéologique de la liberté. À l’époque, de ta voix sublime, sous le ciel d’indigo, tu as trouvé un masque de protection. Un plastron de masque, pour affronter les rugissements féroces des lions du désert. Tu as à peine fait ta belle figure, ni tes lèvres doucement roses.
Vous avez découvert la douleur de la solitude en détresse. Vous vous souviendrez toujours de ces moments. Les temps de famine et de misère, dans votre jardin rêvé. Tu n’as entendu dans tes silences muets que de forts ouragans et d’intenses orages électriques, c’est pourquoi tu as fui la dame de la nuit, pour ne pas te sentir seul. Cette peur de la solitude vous a accompagné dans de nombreux moments délicats de votre vie intense.
Mère, je voudrais que tu te souviennes toujours des instants magiques, de la magie intense de notre amour.
Tu as été sage, ta sagesse t’a rendu heureux. Vous n’avez jamais pensé à simuler un sentiment ou votre propre existence humaine. Tu voulais juste trouver ton âme sœur, ce prince qui t’a donné tant d’amour et d’affection.
Mudaste de chrysalide au beau papillon avec des couleurs vives et intenses. Long était tes yeux brillants. Des choses secrètes que vous avez dites à votre licorne blanche ailée, il était votre fidèle ami et conseiller adoré. Il t’admirait ta présence immortelle, de princesse indomptable et de gazelle sauvage.
Je me suis toujours demandé ce qui se serait passé si tu n’avais pas trouvé ton propre être conscient. Conscience et réalité, mélange explosif d’une potion sans référence absolue. L’air, la terre, le feu et l’eau s’allient les uns aux autres, pour cerner vos belles pensées et vos beaux sentiments. Les sentiments de l’ange luminescent, de la lumière radieuse infinie dans le monde spirituel subtil.
Vous êtes né condamné, condamné par un peuple maudit. Vous étiez un jouet cassé entre les mains des autres, mais votre histoire était pleine de sourires et de cieux qui réjouissaient le chemin de mon âme écarlate.
Aujourd’hui, maman, je te donne ma vraie âme, mon essence sublime, je te donne tout mon coeur, pétale par pétale, comme une fleur au printemps. Aujourd’hui, maman, je te donne un beau bouquet de roses blanches. Des roses et du jasmin blanc, juste pour te voir sourire de nouveau dans les aurores froides, à l’aube avec l’aube de l’aube. Je vous donne ma Atman intérieur, mon jardin et mon essence d’or éternelle endormie, juste pour vous voir sourire ce monde imparfait plein d’injustice et de faux mirages. Aujourd’hui, je vous donne des mondes idylliques de dieux, des mondes
des guerriers intacts, des arcs blancs du futur, des gloires resplendissantes où nous aimons aveuglément.
Ecoute mère, notre histoire laisse des décrets en traces imprimées. Notre histoire est unique, des compassions et des dévotions de poèmes qui sont des flèches. Des flèches à la compassion humaine, des flèches agréables aux dieux, des flèches qui animent les consciences.
Entre des nuages ​​grisâtres, votre présence immortelle et votre conscience divine sont cachées. Entre les rafales de vent, votre poésie trouve des mondes de moines ascétiques. Votre poésie trouve la mer qui suinte des mousses, mer de fleurs violettes. Votre poésie trouve des rêves éternels de la lune, des épées et des dagues profondes. Votre poésie éveille les reflets bleus de l’histoire, les rayons de la lune verte. Ta poésie vibre avec les roses rouges du désert. Poésie, reflet de vos racines profondes dans le miroir. Votre poésie sent les feuilles d’argent, les étoiles faibles à l’aube. Votre poésie chante à la liberté du peuple essénien. Votre poésie chante à la liberté de l’aigle écarlate. Liberté de ta poésie sereine, dans une mer de calme … Et nos poèmes dansent ensemble, avec le fils du soleil et de la lune.

Maika Etxarri
Poésie du droit d’auteur et photographie

Anuncios

Acerca de palabrasdeluzypaz

Soy un espíritu libre poeta, enarbolando la bandera de la paz y libertad, en este universo existencial. Vivo en el eterno presente, aquí y ahora, bajo el poder del amor, sin la incertidumbre del mañana, sin la esclavitud del nuevo orden establecido mundial. Maika Etxarri Escritora, poeta, blogger y fotógrafa Autora del libro: La rosa del desierto
Esta entrada fue publicada en Madre nuestra historia es única, Mère notre histoire est unique, Sin categoría. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s