Prisonnier du samsara

Prisonnier du samsara

Rêveur prisonnier du samsara, esclave de la souffrance de cette cellule, roue incessante de la vie. Prisonnier de la saisie, esclave de la renaissance dans les six royaumes de l’existence. Et ton âme n’a rien attaqué vers les mers éternelles de l’illumination, de la libération suprême.
Rêveur esclave de la roue du samsara, de la renaissance continue dans des milliers d’existences, dans le chemin des nuages ​​blancs. Et sur le chemin octuple, vous trouverez la lumière blanche infinie, entre les sons de mantras et les nuages ​​de sucre de canne, sous les plafonds célestes, les ciels indigo de l’Asie. Et ton âme vole, comme une mouette libre, vers Moksha et Nirvana …
Prisonnier rêveur, si à n’importe quel moment, de votre cellule sombre, vous pouvez voir les étoiles infinies qui existent, chacune de ces étoiles est une personne compatissante qui pense à vous. Si vous ne le permettez pas, car même cela a été interdit, imaginez-le dans votre esprit. Vous avez vous-même le pouvoir de créer ce ciel avec son soleil, sa lune et ses étoiles. Rappelez-vous que la pensée réverbère le silence dans l’univers infini. Rappelez-vous qu’avec vos décrets, vous pouvez construire votre propre monde, vos rêves ardents, votre paradis éternel. Souvenez-vous de votre vrai chemin, de votre essence subtile et de vos profondes racines anciennes. Des racines profondes qui vous lient au sang brûlant de votre peuple, à la sève de la terre la plus sacrée. Rappelez-vous que la vraie sagesse est en vous, dans la fleur de lotus de votre atman intérieur. Jetez vos tendres paroles, le doux bruit de vos mantras, vos beaux rêves, votre sagesse innée, comme des flèches transparentes, au fond de votre âme. Rappelez-vous les quatre états lumineux de l’esprit, dans votre cage de cristal d’or, éternellement.
Mon rêve est que le jour viendra que sans barreaux, ou geôliers, tu pourras éveiller ce soleil et ces étoiles, l’ineffable état de paix, l’éveil suprême, déjà libre comme oiseau initiatique, sans désirs, ou accrochés …
Lorsque vous atteignez le nirvana, l’état parfait de l’illumination, vous allez toucher la voûte du plafond céleste, dans une fusion nucléaire de la lumière blanche. Lumière blanche de tous les bodhisattvas compatissants, qui sont revenus à la réalité existentielle pour soulager votre souffrance dans le samsara. Vous sentirez l’immensité de la lumière et l’énergie suprême du plasma vital qui irradie du Grand Soleil Central.
Et vous volerez librement, comme une flèche transparente, dans une douce volée de mouettes blanches vers Brahma, dans les terres sacrées de l’Himalaya.

Maika Etxarri
Prose poétique du droit d’auteur et photographie

Acerca de palabrasdeluzypaz

Soy un espíritu libre poeta, enarbolando la bandera de la paz y libertad, en este universo existencial. Vivo en el eterno presente, aquí y ahora, bajo el poder del amor, sin la incertidumbre del mañana, sin la esclavitud del nuevo orden establecido mundial. Maika Etxarri Escritora, poeta, blogger y fotógrafa Autora del libro: La rosa del desierto
Esta entrada fue publicada en A roda do samsara, l'énergie suprême du plasma, l'Himalaya, l'illumination, libération suprême, Lumière de l'Himalaya, Prisioneiro do samsara, Prisionero del samsara, Prisoner of samsara, Prisonnier du samsara, rebirths in samsara, renascimentos no samsara, Samsara, Samsara-ko gurpila, Sin categoría, six royaumes de l'existence, the wheel of samsara. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s