Enfants de la mère liberté – Tarwa Mma Horiya

IMG_20170907_222049_967

Enfants de la mère liberté – Tarwa Mma Horiya

Vous rêvez d’un monde magnifique, d’amours purs, de soleils clairs. Vous rêvez d’un air frais de vents purs, de vieux arbres millénaires. Vous rêvez d’un homme nouveau d’âmes pures, de mille couleurs folles. Rêver un moment magique de pleines lunes, d’immenses mers argentées. Vous rêvez d’un ciel immense, de nuages ​​blancs, de douces étoiles de velours satiné. Rêver d’un monde immortel et humain, de rives claires, d’essences pures et de jasmin blanc. Des roses pures et des lys blancs …
Et le rêve brouillera les cieux, sous de fausses illusions d’or. Des mirages d’argent immortels, dans ces horizons lointains; lointain et inaccessible …
Les mythes et les vaines réalités étoufferont leurs consciences endormies, dans d’étranges labyrinthes perdus. Labyrinthes et illusions d’or, ensorcelés et enchantés par des déceptions cruelles.
Amours de mères courageuses, qui adorent leurs enfants, entre câlins chauds, entre sourires nacrés, entre silences éternels de doux regards. Les amours du courage des mères, des berceuses et des chants célestes s’échappent comme des chuchotements de leurs lèvres scellées. Amours de faucons pèlerins, d’éclats cristallins, sous le bleu ascendant …
Les cieux arc-en-ciel seront obscurcis, sous de fausses illusions d’or. Mais ils ne seront jamais capables d’enlever notre désir de voler, notre désir de se battre pour ce que nous attendons.
Ils ne pourront jamais emporter tous nos rêves, et tout ce que nous adorons. Ils ne pourront pas nous arracher le sourire, ni l’amour envers la vie. Ils ne peuvent pas non plus nous arracher, derrière le dos, nos ailes fragiles de papillons gentiment endormis. Nous sommes les enfants de la mère liberté. Nos poèmes voleront loin, à travers le vent du sud. Ils traverseront d’immenses océans, jusqu’à atteindre la clameur de tout un peuple.
Et les feuilles vertes des peupliers millénaires seront bercées, lovées vers le ciel, en écoutant le sentiment d’une ville entière. Ancienne et humble ville du sud de votre désert et de mon désert.
Pendant ce temps, nos âmes captives, comme les aigles rouges sans crainte d’être blessées, atteindront de hauts sommets, les pics les plus blancs sous les cieux indigo de l’Asie. Ils ne pourront jamais asservir les ailes de tous les papillons blancs, jumelés, subtilement entrelacés. Des papillons cachés, cachés sous les douces nuits étoilées.
Dans les villes endormies, sous les ponts de l’Ouest, les rues seront notre refuge, notre refuge et notre maison chaleureuse. Maison douce, abri chaleureux, lit fleuri …
Et à feu lent, écrit à l’encre de sang nos doux poèmes à l’aube. Les vers chantés, à l’âme, seront enregistrés dans la mémoire historique de notre peuple, remuant éternellement leurs fragiles consciences endormies. Les consciences captives, enchâssées dans de minces cristaux de diamants de sang, en cage dans les prisons avec des chaînes d’or. Des cages de marbre et d’or fin seront leurs prisons éternelles.
Et les enfants de la liberté, dans un arc-en-ciel de solidarité, embrasseront unis par les vents chauds de la paix. Nous sommes les enfants du soleil levant, d’Est en Ouest, qui illumine notre marche fragile. Nous sommes les enfants de la lune captive, qui illumine leurs nuits tristes et sombres. Nous sommes des enfants des vents de la paix, de douces sirènes captivent et piègent notre essence subtile dans la mer. Notre passion pour rêver impossible, rêves brisés de fleur d’oranger … Les sirènes Spellbound ensorcellent notre marche, avec leurs chants mystiques pour la paix. Nous sommes des navigateurs, des pirates de Lady Liberty. Nous découvrirons des trésors cachés dans l’âme humaine, à chaque instant qui réverbère le silence endormi.
Nous sentons chaque mot, nous nourrissons de beaux rêves et de beaux espoirs. Nous illuminons le mystère de la nuit avec la lumière fatale de l’espoir. Espérer dans un matin où le fils du soleil libéré de la servitude reviendra embrasser nos âmes. Nous illuminons le mystère de la vie avec la flamme subtile de l’espoir.
Nous sommes des enfants de la liberté, éternellement. Les enfants du soleil levant, d’Est en Ouest. Nous sommes nés d’une lumière blanche, avec des ailes de mouettes blanches. Et nous fermerons les cages dorées de l’esclavage humain, avec nos beaux poèmes à l’âme.
Nous sommes des drapeaux blancs de la paix silencieuse. Nous pleurons éternellement, pour les enfants perdus, perdus, pour les enfants bénis de ton sein. Nous pleurons éternellement,
avec désinvolture, par la violence obstinée et par l’esclavage de l’Occident. Nous pleurons sans larmes salées, sans verser un seul mot.
Nos coeurs saignent pour toujours, ils saignent des cascades de larmes brisées. Des larmes silencieuses, vides dans un sac perdu, dans cet abîme profond de l’éternité consciente. Saigner les chutes de larmes et de lave, aux racines profondes de votre propre être conscient.
Nous sommes des enfants de liberté, notre seule arme est la solidarité dans ce monde irrationnel et irréel. Monde plein de mirages bon marché et d’une superficialité énorme. Des mirages superflus, dépourvus d’humanité.
Et nous soulèverons unis, nos voix au vent, avec le cœur rétréci dans la poitrine, battant rythmiquement vers le sentiment de notre éternelle Mère Liberté.

Maika Etxarri
Poésie de Copyright et photographie

 

Acerca de palabrasdeluzypaz

Soy un espíritu libre poeta, enarbolando la bandera de la paz y libertad, en este universo existencial. Vivo en el eterno presente, aquí y ahora, bajo el poder del amor, sin la incertidumbre del mañana, sin la esclavitud del nuevo orden establecido mundial. Maika Etxarri Escritora, poeta, blogger y fotógrafa Autora del libro: La rosa del desierto
Esta entrada fue publicada en Enfants de la mère liberté, Enfants de la mère liberté - Tarwa Mma Horiya, Esclavage du nouvel ordre mondial, Mère liberté, Sin categoría. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s